Comment choisir sa pompe à chaleur : nos conseils

Choisir une pompe à chaleur (PAC) ne s’improvise pas ! L’aide d’un professionnel ne sera pas inutile pour s’y retrouver, étant donné la variété des systèmes et l’importance des paramètres à prendre en compte pour ne pas se tromper.

On prend souvent l’image du réfrigérateur pour décrire une pompe à chaleur (PAC). Celle-ci fonctionne en effet selon le même principe, sauf qu’elle produit de la chaleur, et parfois du froid pour la climatisation. Comment ? En « puisant » les calories présentes dans l’air, le sol ou l’eau. Ces dernières, via un échangeur, réchauffent un fluide frigorigène qui passe de l’état liquide à l’état gazeux et les transforment en énergie, via un compresseur. À retenir : avec 1 KWh d’électricité, une PAC produit gratuitement de 3 à 5 KWh. Plus le COP (coefficient de performance) est élevé, plus la PAC est efficace. C’est l’un des critères de choix les plus importants. Notre conseil : intéressez-vous au COP annuel moyen, un bon indicateur qui tient compte des conditions climatiques annuelles. 

EVALUER LES BESOINS
QUEL MODÈLE DE PAC CHOISIR ?
PAC AIR/EAU
PAC HYBRIDE

EVALUER LES BESOINS

Choisir une pompe à chaleur est complexe. Mieux vaut l’aide d’un professionnel. Les modèles, nombreux, répondent à des configurations spécifiques. Par exemple, le choix ne sera probablement pas le même pour une construction neuve bien isolée ou un remplacement de chaudière dans l’existant. Se pose, en outre, la question des besoins : chauffage, production ou non de l’eau chaude sanitaire, rafraîchissement en été. Autres paramètres : le type d’émetteurs de chaleur dont vous disposez – radiateur, plancher chauffant, ventilo-convecteur. Autant de critères importants pour bien dimensionner l’installation. À savoir : un surdimensionnement, outre un coût supplémentaire à l’achat, augmente le nombre de cycles, donc les consommations électriques et l’usure. Au contraire, un sous-dimensionnement ne couvrira pas l’ensemble des besoins et l’appoint fonctionnera plus que de raison.

QUEL MODÈLE DE PAC CHOISIR ?

Dans l’habitat, les systèmes les plus utilisés sont les procédés dits PAC aérothermiques, avec puisage des calories dans l’air. Si l’installation est bien réalisée, le retour sur investissement est rapide, de 3 à 8 ans selon les cas. Les PAC géothermiques – calories puisées dans le sol – ou hydrothermiques – calories puisées dans l’eau – pour des raisons de coût, de complexité administrative et de mise en œuvre, sont plutôt réservées à la construction neuve. 

PAC AIR/EAU

Le principe de fonctionnement est simple : une ou plusieurs unités placées à l’extérieur de la maison captent l’air froid extérieur. Les calories extraites de l’air froid extérieur chauffent un liquide caloporteur. Une fois réchauffé, celui-ci va chauffer l’eau du réseau qui alimente des émetteurs basse température (radiateur ou plancher chauffant). Les modèles dits haute température permettent en plus de chauffer l’eau chaude sanitaire et d’utiliser un réseau existant de radiateurs haute température. Ces modèles remplacent, sans qu’il y ait besoin de relève, la chaudière existante. 

Pompe à chaleur air/eau – chauffage de l’air

Ces pompes à chaleur dédiées au chauffage sont performantes et adaptées aussi bien aux projets de de rénovation que de construction neuve.

Voir la gamme de pompes à chaleurs
Pompe à chaleur air/eau – chauffage de l’air et de l’eau

Ces pompes à performantes et adaptées aussi bien aux projets de de rénovation que de construction neuve, sont capables de fournir à la fois le réseau de chauffage et l’approvisionnement en eau chaude sanitaire.

Voir la gamme de pompes à chaleurs air et eau
Pompe à Chaleur HYBRIDE

C’est la solution idéale en rénovation, d’après les installateurs. La PAC air/eau est couplée à une chaudière – en général gaz à condensation ou fioul – d’où le nom de PAC hybride. Avec ce procédé, la pompe à chaleur fonctionne en priorité, la chaudière n’intervenant qu’en relève si nécessaire. Les PAC hybrides sont installées avec un système de pilotage intelligent qui exploite les propriétés de chaque appareil pour optimiser les économies d’énergie.

Voir la gamme de pompes à chaleurs combi