Comment choisir son chauffe-eau : nos conseils

Bénéficier d’eau chaude en permanence et à un coût raisonnable, c’est ce que l’on attend de son chauffe-eau. Voici quelques notions de base à connaître pour ne pas se tromper en le choisissant.

L’eau chaude ? Un élément de confort indispensable que l’on utilise sans y penser. Mais elle n’arrive pas naturellement chaude au robinet ! La difficulté : choisir le chauffe-eau qui vous assurera d’en avoir en permanence, à la bonne température et sans vous ruiner. 

EVALUER VOS BESOINS
QUALITE DE L’EAU
QUEL MODÈLE CHOISIR ?
CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE
CHAUFFE-EAU SOLAIRE THERMIQUE
CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE
BALLON A ÉCHANGEUR OPTIMISÉ

EVALUER VOS BESOINS

La quantité d’ECS nécessaire dépend du nombre de personnes dans votre foyer et de leurs habitudes. Si vous êtes raisonnables, comptez en moyenne 40 à 50 litres d’ECS par jour et par personne. Une bonne évaluation est primordiale, car si l’installation est sous-dimensionnée, c’est la douche froide ; surdimensionnée, c’est la facture qui grimpe, l’eau étant chauffée pour rien. Malins, certains chauffe-eau mémorisent les consommations journalières et ajustent la production en fonction des besoins.

Estimation des besoins en eau chaude

QUALITE DE L’EAU

La qualité de l’eau du réseau peut avoir une influence directe sur la longévité de votre appareil. Si elle est équilibrée, soit ni trop douce ni trop dure, pas de souci. En revanche, trop dure, elle risque de provoquer l’entartrage, notamment de la résistance. Trop douce, elle peut engendrer une corrosion prématurée de la cuve. Choisissez plutôt un chauffe-eau équipé d’une résistance protégée par un fourreau (en stéatite). Méfiez-vous des adoucisseurs. Mal réglés, ils donnent une eau trop douce, donc corrosive.

Pour chaque type d'eau, Atlantic recommende un certain type de protection

QUEL MODÈLE CHOISIR ?

Au choix, votre chauffe-eau peut être électrique classique, thermodynamique ou solaire. Autre détail d’importance : déterminer le bon emplacement selon la place dont vous disposez. Suivant les modèles, les ballons peuvent se poser dans tous les sens et s’adapter aux espaces les plus contraints (chauffe-eau électriques) ou demander plus d’espace, voire un local technique (chauffe-eau solaires et thermodynamiques). 

CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE

C’est le bon vieux cumulus ou chauffe-eau électrique à accumulation. Economique à l’achat et aisé à installer, c’est la solution la plus simple : une résistance électrique chauffe l’eau d’une cuve. Simple mais aussi efficace : un cumulus moderne associe thermostat électronique, visualisation et, pour les plus high-tech, auto-apprentissage. Autrement dit, l’appareil s’adapte aux modes de consommation de votre foyer… A la clef : 20 % d’économies possible ! 

Voir la gamme de Chauffe-eau électriques
CHAUFFE-EAU SOLAIRE

En optant pour un chauffe-eau solaire, vous pourrez réaliser de 50 à 70 % d’économies sur votre facture d’ECS ! L’eau est naturellement préchauffée grâce à des panneaux posés en toiture, dans lesquels circule un fluide caloporteur captant les calories puis les transférant via un échangeur, en général un serpentin, au ballon d’eau chaude. Cette option demande un peu plus d’espace (local technique), une toiture adaptée aux panneaux et un budget plus conséquent. Mais sur la durée, les économies sont bien là. 

Voir la gamme de Chauffe-eau solaires
CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE

Il s’agit probablement de la solution la plus moderne et la plus simple pour diviser au minimum par deux votre facture. Ici, pas de capteur sur le toit, mais un ensemble associant ballon d’eau chaude et pompe à chaleur (PAC). Selon les modèles, la PAC capte les calories contenues dans l’air ambiant – produit monobloc installé dans un local non chauffé d’au minimum 20 m² – ou dans l’air extérieur – produit bi-blocs ou split – pour la restituer au ballon. 

Voir la gamme Chauffe-eau themodynamiques
BALLON A ÉCHANGEUR OPTIMISÉ

Voilà une solution bien pratique à coupler avec la chaudière : des préparateurs d’ECS compatibles avec tous les types de chaudières et qui interviennent en relève. En hiver, la chaudière assure le chauffage de l’eau par la circulation d’un fluide caloporteur à l’intérieur de l’échangeur. En été, le ballon prend le relais avec une résistance électrique intégrée (modèle mixte).

Voir la gamme de Chauffe-eau Indirect & Combi