Installer son chauffe-eau

Une explication étape par étape du procédé d’installation

Emplacement, fixation, raccordements hydrauliques et électriques… Installer un chauffe-eau électrique demande quelques compétences de bricolage. Pour les modèles solaires et thermodynamiques, place en revanche aux professionnels !

L’installation d’un chauffe-eau dépend du système retenu. Les modèles solaires ou thermodynamiques, complexes, requièrent un professionnel. La mise en place d’un chauffe-eau électrique classique est, en revanche, à votre portée… A condition d’avoir quelques notions en plomberie et électricité. 

LE BON EMPLACEMENT
SOUPAPE DE SECURITE
LIMITATEUR DE TEMPERATURE
LE SOCLE OU TREPIED
RACCORDEMENTS HYDRAULIQUES 
RACCORDEMENT ELECTRIQUE 
MISE EN SERVICE

LE BON EMPLACEMENT

Plus le chauffe-eau sera près des points de puisage (salle de bains, cuisine, buanderie), plus l’installation sera efficace : confort accru – l’eau est immédiatement chaude – et des économies – moins d’eau tirée avant d’avoir la température adéquate. Il existe des appareils en pose horizontale ou verticale (murale ou sur socle) pour une insertion facile dans un placard de préférence ventilé. Important : prévoir au minimum 50 centimètres autour de l’appareil pour les manipulations lors de la pose et de l’entretien. A noter, l’installation d’un chauffe-eau électrique dans une pièce d’eau impose le respect de normes spécifiques.

protection des utilisateurs et fonctionnement sécuritaire des appareils

La protection des appareils électriques contre les projections d'eau est définie par leur indice IP, qui situe les zones d'une pièce d'eau où leur installation est possible en toute sécurité. 

Les appareils Atlantic ont un indice IP allant jusqu'à IP24 et peuvent être installés dans les zones 2 ou 3 de votre salle d'eau en fonction des réglementations en vigueur dans votre pays. 

Les indices IP d'Atlantic garantissent une utilisation sécurisée de ses appareils. 

SOUPAPE DE SECURITE

Indispensable, la soupape de sécurité protège le chauffe-eau des surpressions. Raccordé au chauffe-eau sans entrave (ni vanne d’arrêt, ni réducteur de pression), il stabilise la pression à l’intérieur de l’appareil. Pour un fonctionnement durable, préférez-le en inox, il résistera à la dureté de l’eau. En cas de pression supérieure à 5 bars, un réducteur de pression est fortement conseillé : à placer sur l’arrivée d’eau froide, avant la soupape de sécurité.

LIMITATEUR DE TEMPERATURE

Obligatoire si vos tuyauteries sont en matière plastique (PER) et pour toute rénovation lourde ou installation neuve. Tel un robinet thermostatique, le limitateur de température mélange l’eau chaude sortant du ballon et l’eau froide du réseau, évitant les brûlures en sortie. La température est limitée à 55 °C.

LE SOCLE OU TREPIED

Facultatif pour certaines installations, il s’impose pour un chauffe-eau vertical mural sans mur porteur et facilite grandement la pose. Seuls deux points de fixation sont nécessaires. Sans socle, prévoyez un outillage et des fixations compatibles avec la nature de vos murs.

RACCORDEMENTS HYDRAULIQUES

Sécurité oblige, les raccordements hydrauliques et électriques sont réalisés courant coupé au tableau électrique. Un programme en quatre étapes :

  1. Fixez le raccord diélectrique : en général fourni avec le chauffe-eau, il supprime les phénomènes de pile, protège les appareils électriques et électroniques, isole des courants vagabonds – à la sortie d’eau chaude identifiée en rouge. N’oubliez pas les joints.
  2. Etanchez, à l’aide de filasse, de pâte à joint ou encore de téflon, le filetage de l’entrée d’eau froide (bleue), puis vissez-y la soupape de sécurité.
  3. Raccordez l’évacuation (drain) de la soupape de sécurité à celle des eaux usées.
  4. Raccordez à l’aide de flexibles dédiés la sortie eau chaude et l’arrivée d’eau froide via la soupape de sécurité. 
RACCORDEMENT ELECTRIQUE

Pour le raccordement électrique du chauffe-eau, prévoir un circuit dédié en fil de cuivre rigide de 2.5mm² minimum. La protection est réalisée par un disjoncteur 16A et un disjoncteur différentiel 30mA. Pour le montage, respectez le schéma technique du fabricant et les précautions d’usage. Ne pas oublier la connexion sur le contacteur jour/nuit si l’installation en a un. Avant de fermer le capot du chauffe-eau, vérifiez une dernière fois la solidité des connexions électriques.

MISE EN SERVICE

Une procédure simple : ouvrez légèrement un robinet d’eau chaude, puis l’arrivée d’eau pour remplir le ballon. Il s’agit de chasser l’air du ballon. Lorsque l’eau s’écoule régulièrement, fermez le robinet et attendez le remplissage complet du ballon. Mettez sous tension pour la première chauffe. Désactivez le contacteur jour/nuit s’il y en a un. La première chauffe prend, selon les modèles, 1h30 à 8 heures. Pendant ce temps, contrôlez la soupape de sécurité qui doit goutter par l’évacuation (drain). Après la première chauffe, contrôlez l’étanchéité des raccordements et de la bride. Resserrez si besoin.